Les péripéties juridiques d’un texte ne changent rien au sens de l’histoire et aux objectifs de la profession.
Excellent article de Cédric Borel, Directeur de l’IFPEB, dans Les Échos -> ICI