Le marché français du ciment a amorcé en 2016 une légère reprise d’environ 1,5% qui devrait se poursuivre en 2017 grâce à la construction de logements. Le Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic) a profité de l’annonce de ces résultats positifs lors de ses journées annuelles pour présenter son projet d’engagement pour la croissance verte qui prévoit notamment une augmentation de 45% en 2020 par rapport à 2015, de la quantité de bois issu des chantiers de démolition utilisé comme combustible dans les fours à ciment.